france3.fr
toggle menu

The Collection

À partir du jeudi 29 décembre à 20.55

The Collection - Présentation de la série

The Collection - Présentation de la série

« CE QUI COMPTE N’EST PAS CE QU’ILS PORTENT, MAIS CE QU’ILS CACHENT. »

The Collection est une passionnante saga familiale qui nous plonge dans le Paris de l’après- Seconde Guerre mondiale alors que la haute couture française ambitionne de renaître. En ces temps encore chaotiques, le gouvernement de la jeune IVe République s’efforce de restaurer ce qui est non seulement un fleuron de l’industrie française, mais aussi un symbole de transformation, de réinvention et d’optimisme pour le pays. Il choisit d’aider une toute jeune maison de couture, la Maison Sabine. À sa tête, l’ambitieux et charismatique Paul Sabine, marié à Helen, une Américaine. Il est « secondé » par son impétueux frère Claude. Tous deux sont couvés par Yvette, leur mère omniprésente. Loin d’apaiser leurs relations, l’opportunité offerteaux Sabine met rapidement en péril le pacte familial et menace de ruiner, en plus de leurs propres rêves, ceux de tous les collaborateurs de la maison : petites mains de l’atelier, vendeuses, mannequins… Au lieu de faire oublier le passé, la perspective d’un avenir glorieux fait resurgir, à l’intérieur et autour de la maison de couture, secrets, trahisons et rivalités. À l’image d’un pays et d’un Paris encore divisés, où, par certains aspects, la guerre continue, la famille et les collaborateurs de la Maison Sabine parviendront-ils à se faire confiance et s’aimer à nouveau ?

Sur un ton contemporain, la série met en lumière une période historique méconnue et mêle habilement mystère, élégance, suspense et glamour, au rythme d’une histoire riche en rebondissements et en personnages dramatiques.
 

Note d’intention d’Oliver Goldstick

Auteur et producteur de nombreuses séries pour la télévision américaine, notamment Pretty Little Liars, Lipstick Jungle, Ugly Betty ou encore Desperate Housewives, Oliver Goldstick a été récompensé d’un Golden Globe, d’un Writers Guild Award, d’un Glaad Award et d’un NAACP Image Award.

Il y a quelques années, l’écrivain Robert Penn Warren expliquait dans une interview que « les auteurs ne choisissent pas les histoires, ce sont les histoires qui choisissent les auteurs ». Comment cette histoire m’a-t-elle trouvé ? Je ne suis pas français, je n’ai aucun diplôme dans le domaine du stylisme. En 1947, je n’étais même pas une lueur dans l’œil de ma mère. Elle n’était d’ailleurs encore qu’une petite fille. Cependant, me voilà immergé profondément dans un monde lointain qui occupe mon imagination depuis près de quatre ans.

The Collection est un projet passionnant qui s’est présenté à moi comme une invitation – probablement comme un défi – de la part d’une ambitieuse productrice britannique, Kate Croft. Après m’avoir offert le catalogue d’une exposition du Victoria and Albert Museum de Londres consacrée à la mode de l’après-guerre, elle me suggéra d’utiliser cet univers glamour comme décor pour une nouvelle série. J’aime le matériau brut, mais j’avais quelques appréhensions. La mode est un monde souvent perçu comme stupide, élitiste, vaniteux, taillé pour la satire et non pour une exploration sérieuse. Oui et… non.

Au début de mon travail de recherches, alors que je menais des entretiens et me perdais dans les photographies de cette époque, je me suis rendu compte que le Paris de 1947 était bien plus qu’une simple toile de fond pour cette saga, mais bien un personnage central. La ville émergeait du plus sombre des chapitres de l’histoire du XXe siècle. Elle était marquée psychologiquement et avait un besoin désespéré de se réinventer. La mode occupait le centre de la scène, clamant sa volonté de retrouver sa gloire passée. Qui étaient les hommes et les femmes derrière ce renouveau et comment la guerre les a-t-ils impactés ? Qu’ont-ils fait pour survivre ? Les années suivant la Libération de Paris furent marquées par les troubles civils, les récriminations morales, les pénuries, les privations et les secrets. De nombreux secrets. C’est le Paris que les Américains n’ont jamais vu adapté à la télévision. Pas le Paris de Gene Kelly dansant le long de la Seine scintillante, mais un Paris hanté, qui continue de trembler de méfiance et d’inquiétude… mais débordant d’optimisme. Et d’espoir.

Mon impulsion initiale a été d’écrire la série à travers le regard de Billy Novak, un jeune photographe américain, naïf, avec un appareil qui voit trop et trop vite. Mais une fois que les frères Sabine sortirent de l’ombre, j’ai su que cela devait être une saga familiale. Une série sur deux conceptions de la famille : celle dans laquelle nous sommes nés et celle que nous nous créons.

L’histoire de la mode est vraiment l’histoire du désir. Elle offre la promesse de la transformation avec un monde peuplé de survivants qui doivent se réinventer. The Collection est ma première incursion dans une coproduction internationale, et je me considère chanceux. Le casting d’acteurs, de réalisateurs, de designers, de producteurs est incroyable, chacun d’entre eux abordant ce projet avec intégrité, respect et passion. J’espère que vous aurez autant de plaisir que j’en ai eu à découvrir ce monde et à vous y perdre.

Une série aux talents reconnus

La série a été réalisée par Dearbhla Walsh (Penny Dreadful, Les Tudors, Esio Trot) et Dan Zeff (Siblings, Case Histories, Lost in Austen). Elle a été produite par Selwyn Roberts (Parade’s End, Strike Back), Anne Thomopoulos (Rome, Band of Brothers, Generation Kill, Les Borgia), Kate Croft (Murderland), Pascal Breton (Marseille), Simon Vaughan (War and Peace, Ripper Street, Titanic), Médéric Albouy pour France Télévisions et Toma de Matteis pour MFP. Les designers français Chattoune+Fab (Dheepan, Coco Chanel & Igor Stravinsky, Blueberry) ont assuré la création de l’ensemble des costumes.

The Collection a été tourné en France et au pays de Galles.

La série cousue main qui s’exporte

The Collection (8 x 52 min) est la première coproduction franco-britannique en langue anglaise de ce type et fait l’objet d’un accord de coproduction inédit entre la filiale de production de France Télévisions MFP, le studio indépendant français Fédération Entertainment (Pascal Breton), Lookout Point et Artis Pictures, à l’origine du projet, en collaboration avec BBC Worldwide et Amazon Prime Video.

France 3, en s’unissant à un diffuseur d’envergure mondiale comme Amazon, ainsi qu’à BBC Worldwide, illustre sa stratégie de modernisation tournée vers des fictions plus ambitieuses. The Collection s’inscrit pleinement dans la volonté de la chaîne de proposer à ses téléspectateurs des séries historiques, des créations à la fois divertissantes mais pédagogiques, s’attachant à explorer les profondeurs de l’âme humaine tout en rendant compte d’une époque et de ses enjeux.

Cet accord inédit est en particulier la première réalisation commune de la Direction des coproductions internationales de France Télévisions (Médéric Albouy), de l’Unité fiction de France 3 (Anne Holmes et Pierre Merle) et de MFP (Toma de Matteis).

La série a d’ores et déjà été vendue à 67 territoires à travers le monde (Europe, Amérique et Asie).

Publicité