france3.fr

Et demain, un nouvel océan ?

L'origine des Océans

Et demain, un nouvel océan ?

La Pangée, un supercontinentIl y a 290 millions d'années, à la fin de la période appelée Carbonifère, la Terre possédait un supercontinent appelé la Pangée ainsi qu’un unique océan recouvrant 70 % de la planète, la Panthalassa. Comment expliquer qu'aujourd'hui il y ait cinq continents et plusieurs océans ?

Notre planète est constituée de 12 plaques tectoniques qui « flottent » à sa surface et bougent les unes par rapport aux autres. Ces mouvements ont pour origine l'activité interne de la Terre. L'intérieur de notre planète est composé de roches en fusion. Certaines zones du manteau en devenant plus chaudes, migrent vers la surface. En remontant, ces zones se refroidissent en surface et finissent par replonger vers le centre de la Terre. Les endroits où la matière monte s'appellent des dorsales, tandis que celles où elles redescendent portent le nom de zones de subduction.

C'est ce mouvement que l'on appelle la « tectonique des plaques » et qui donne lieu à la dérive des continents. Cette hypothèse de mouvement des terres a été émise pour la première fois par Alfred Wegener, un climatologue et astrologue allemand, en 1912.

Les vitesses de ces déplacements varient de quelques millimètres à plusieurs centimètres par an. Lorsqu'elles bougent, les plaques se « frottent » ou se « percutent » les unes contre les autres. Ce sont ces mouvements de plaques les unes par rapport aux autres qui sont l'origine des séismes. Dans certains cas, ils sont même à l'origine de la formation d'un océan.

Un océan se forme

Lorsque deux plaques s'éloignent l'une de l'autre, on observe un amincissement de la croute continentale. Progressivement, le sol s'effondre, formant entre La formation d'un océandeux plaques un rift plus ou moins large et profond. C'est ce qu'on appelle le phénomène de rifting. Les fossés ainsi crééent peuvent être remplis par les pluies et former des lacs. Il arrive également que l'écartement entre les plaques soit si important que des mers puissent s'engouffrer dans le rift. Ce phénomène peut se poursuivre jusqu'à donner naissance à un océan. C'est ce qu'on appelle l'océanisation.

Ce processus est actuellement en cours dans une région de l'Afrique : la vallée du grand rift. Cette zone s'étend du sud de la mer Rouge au Zambèze, sur plus de 6 000 km de longueur, de 40 à 60  km de largeur et sur quelques centaines à quelques milliers de mètres de profondeur. Le grand rift est africain est composé deux de plaques : la plaque somalienne à l'est, et la plaque nubienne à l'ouest. Ce n'est pas un hasard, si c'est de ce côté du rift que l'on retrouve la plupart des Grands Lacs africains – là où l'eau a rempli l'effondrement du terrain – comme les lacs Kivu, Tanganyoka ou Malawi.

Le rifting à débuter au Miocène, il y a 24 millions d'années et sa vitesse d’ouverture est d'environ 1  cm par an. La poursuite de cette extension intracontinentale pourrait aboutir, dans les prochains millions d’années à l'apparition d'un océan. Après les océans Pacifique, Atlantique, Indien, Arctique et Austral, verra t-on un nouvel océan ?

 

Pour en savoir plus sur l'apparition de l'eau sur Terre et la formation des océans découvrez notre dossier.

Publicité