france3.fr

Anatomie du seigneur des mers

Les Requins

Anatomie du seigneur des mers

Le requin est apparu il y a environ 430 millions d'années. C'est un poisson cartilagineux – comme les raies et les chimères – qui appartient à la famille des chondrichtyens. Mais il n’y a que 100 millions d'années environ, que les requins ont adoptés leur forme actuelle.

Où trouve-t-on des requins ?

On compte aujourd'hui environ 500 espèces différentes, du plus grand comme le requin-baleine (pouvant atteindre 20 mètres) au plus petit tel le requin-nain (à peine 25 centimètres). Les formidables capacités d'adaptations des squales leur ont permis d’être présents dans toutes les mers du globe, excepté dans l'océan Austral.

Certaines espèces fréquentent les mers froides, comme la laimargue du Groenland. Mais c'est principalement sous les tropiques que les squales sont les plus abondants et les plus diversifiés. Certaines espèces, comme le requin-bouledogue, peuvent même vivre en eau douce.
La plupart des espèces vivent entre la surface et 200 m de fond, mais il n'est pas impossible d'en croiser à plus de 3 000 m de profondeur comme le squalelet féroce.

Amour vache chez les requins

L'accouplement des requins a rarement pu être observé. Dans la grande majorité des cas, il se déroule la nuit dans les profondeurs marines. L'accouplement chez le requin est assez violent. Le mâle s'agrippe à la femelle en mordant l'une des nageoires pectorales de celle-ci.
Lors de la fécondation, le mâle introduit son organe copulateur, le ptérygopode, qui est la transformation du bord postérieur des nageoires pelviennes de l'animal. Après ce coït, il n'est pas rare de rencontrer des femelles qui présentent des cicatrices sur le dos, les flancs et les nageoires pectorales.
Le développement des embryons diffère d'une espèce à l'autre. On retrouve les requins ovipares (qui pondent des œufs), les vivipares (dont la croissance s'effectue dans l'utérus de la femelle) et enfin les requins ovovivipares (dont les œufs éclosent à l'intérieur même de la femelle). À leur naissance, les juvéniles sont parfaitement indépendants.

Un superprédateur

La plupart des requins sont des prédateurs mêmes si certains comme le requin-baleine et le requin-pèlerin se nourrissent de plancton. Il n'en reste pas moins qu'ils se situent en haut de la chaine alimentaire. Les requins possèdent un ensemble d'organes sensoriels parfaitement adaptés à leur fonction de prédateur.

Publicité