france3.fr

Au bord de l'estuaire, le bonheur est à la ferme

Depuis 2 ans, Adrien a troqué son costume-cravate d'ingénieur contre des bottes de fermier. Fini le métro-boulot-dodo, désormais pour lui le matin c'est plutôt mouton, traite et biberons. Depuis qu'il a repris la ferme de sa belle-mère, à Mortagne-sur-Gironde, Adrien est devenu son propre patron. Cela fait 4 mois qu’il s'occupe avec son ami Olivier d'un élevage de 230 bêtes. Un virage à 180 degrés car au départ, son futur, il ne l'imaginait pas comme ça. Adrien et Olivier sont ce que l'on appelle des « néo-ruraux », autrement dit des citadins qui s'installent en zone rurale. Et une chose est sûre, pour eux, l'argent n’est pas une motivation. Car en venant ici, ils ont divisé leur salaire par deux.

Vidéos

Publicité