france3.fr

Les Enquêtes de Véra : Présentation de la série

Les Enquêtes de Véra : Présentation de la série

SAISON 6

LES ENQUÊTES DE VERA, LA SÉRIE ANGLAISE AUX 3,6 MILLIONS DE FANS, EST DE RETOUR POUR UNE SIXIÈME SAISON INÉDITE. ADAPTÉE DES ROMANS DE L'ANGLAISE ANN CLEEVES ET RÉCEMMENT RÉCOMPENSÉE AU 21e FESTIVAL DU POLAR À COGNAC, CETTE NOUVELLE SAISON PROMET DE NOMBREUX SURPRISES ET BEAUCOUP DE SUSPENSE.

UNE HÉROÏNE ATYPIQUE MAIS ATTACHANTE
L’inspectrice-chef Vera Stanhope (Blenda Blethyn) n'a pas son pareil pour mener ses enquêtes. Difficile de ne pas la remarquer lorsqu’elle intervient sur un homicide. Avec son imper et son chapeau imperturbablement vissé sur la tête, ses jupes trois quarts et ses chemises portées sous une veste matelassée sans manches, elle aime à diriger son monde et ses investigations comme bon lui semble. Elle a beau paraître bourrue, passer pour « un vieil ours associable », se mettre facilement en colère quand son équipe commet des impairs ou ne suit pas ses directives, décontenancer ses interlocuteurs par son approche ou ses réflexions, sa loyauté et son acharnement à rendre justice en font une policière hors pair. Amatrice de whisky et solitaire dans l'âme, celle qui vit dans l'ancienne maison de son père, au milieu de la lande, n'en reste pas moins une âme sensible qui peine souvent à masquer ses émotions.

« QU'EST-CE QUI NOUS ÉCHAPPE ? ON A TOUT FAUX... »
Vera ne laisse jamais ses méninges au repos, s’interrogeant sur les incohérences de tel ou tel point, retournant sur une scène de crime quand elle est persuadée d’avoir loupé un détail primordial pour l’avancée de l’enquête. À ses agents, elle en demande beaucoup, trop parfois. Du moins, c’est ce que l’on pourrait croire si elle n’affichait pas un si bon taux de réussites. Impossible de ne pas saluer au passage le travail des acteurs et la place accordée aux personnages secondaires. Si Blenda Blethyn tient une part indéniable dans le succès et l’attachement des téléspectateurs outre-Manche (et en France) pour la série, impossible de ne pas associer ce succès à l’attention portée aux dialogues, à l’interaction entre les différents personnages, à la mise en scène ou encore au choix des décors.

DES DÉCORS NATURELS EN TOILE DE FOND
Tournée en décors naturels, dans l’est de la Grande-Bretagne, la série offre à chaque intrigue une nouvelle toile de fond. Une mise en scène qui sert autant le jeu des acteurs que l’histoire. Qu’il s’agisse d’un port de pêche ou d’une fête foraine, d’une grotte nichée au milieu de la forêt ou d’une campagne semi-désertique, Vera se plaît à en percer les mystères, à révéler les secrets de ses habitants, quitte à mettre parfois sa vie en danger. Il lui suffit parfois d’un détail, comme un bouton de fleur découvert sur une victime, dont le corps a été retrouvé au milieu d’une lande aride, pour qu’elle visualise l’endroit où la victime a dû s’arrêter avant d’être assassinée.

LES SÉRIES ANGLAIS ONT LA COTE, VERA LA PREMIÈRE
Les séries anglo-saxonnes ont la cote sur France 3, c’est indéniable. Mais, de toutes celles diffusées le dimanche soir, ce sont Les Enquêtes de Vera qui arrivent en tête. Impossible de croire qu’il en soit autrement cette saison. Ces quatre épisodes diffusés au début de 2016, en Angleterre, ont été suivis en moyenne par 7,56 millions de téléspectateurs, soit un record d’audiences.


AVEC :

BRENDA BLETHYN (VERA STANHOPE )
DAVID LEON (JOE ASHWORTH)
JON MORRISON (KENNY LOCKHART)
WUNMI MASAKU (HOLLY)
UNE SÉRIE RÉALISÉE PAR MAREK LOSEY
SCÉNARIOS DE MARTHA HILLIER
PRODUIT PAR ITV GLOBAL STUDIOS

Publicité