france3.fr

Les Forts de l'Esseillon

Emission du

Les Forts de l'Esseillon

Ces cinq fortifications ont été construites sur la barrière de l’Esseillon, un verrou calcaire naturel qui barre la vallée de l’Arc, en Savoie. La topographie rend donc les forts très faciles à défendre contre une invasion française en se protégeant mutuellement par des tirs croisés, et verrouillent ainsi la vallée. En effet, lors de l’achèvement de la construction en 1833, la Savoie fait partie du royaume de Piémont-Sardaigne. Ironie de l’histoire, à peine 30 ans après l’achèvement des forts, la Savoie est cédée à la France en 1861 sans que la Barrière de l’Esseillon n’ait livré aucun combat.

Fort Victor-Emmanuel

Avec ses 7 constructions en cascade, le Fort Victor-Emmanuel est la pièce maitresse du dispositif. 1500 hommes pouvaient aisément y manipuler leur matériel d’artillerie pour passer d’un bâtiment à l’autre. Le fort a en effet été entièrement conçu pour la circulation des chevaux et des canons.

Outre la place d’arme où les troupes étaient passées en revue, le fort contenait également des réservoirs d’eau, une boulangerie, une chapelle, des cuisines, des écuries… une vraie ville autonome, parfaite pour tenir un siège de plus d’un mois et résister à l’envahisseur français !

Forts de l'Esseilon

Après 1961, et encore davantage après la Seconde Guerre Mondiale, les forts deviennent obsolètes et perdent leur vocation militaire. Utilisés comme prison, puis menacés plusieurs fois de destruction, ils sont finalement sauvés en étant classés monuments historiques.

Aujourd’hui, et depuis 1970, l’association Rempart et l’Association des Forts de l’Esseillon s’emploient à restaurer ces fortifications, en organisant des chantiers de bénévoles, et en y développant le tourisme (gîte d’étape, centre culturel, via ferrata, animations, etc.)

> Visitez le site officiel de l’association
> Envoyez-nous vos photos des Forts de l’Esseillon et nous les publierons dans cet article

Publicité

Crédits