france3.fr

Toutes les régions

Débat : Grandir dans une famille recomposée

Débat : Grandir dans une famille recomposée

Résumé

Aujourd'hui, en France, plus d'un enfant sur dix vit dans une famille recomposée. Carole Gaessler tente de comprendre, à travers la voix de certains de ces enfants devenus grands, mais aussi des parents et des beaux-parents, quels sont les liens, les tensions et la vie quotidienne d'une famille recomposée.

Autres

  • Carole Gaessler / Présentateur
  • Claude Halmos / psychanalyste
  • Marie-Luce Iovane-Chesneau / présidente du Club des marâtres
  • Catherine Borth / romancière et journaliste
  • muriellesouriresenpartage - 28/09/2016 - 15:11

    ...des mots et des violences d'adultes dans le monde des enfants...Pourquoi l'évidence n'est-elle pas le point de départ de la réflexion? Quand va-t-on enfin réfléchir à l' 'attitude', voire la prise en charge, des adultes MALTRAITANTS par leurs paroles et leurs actes auprès des enfants qui ne font ensuite que reproduire tout cela? Et quand remettra-t-on enfin le CSA face à ses responsabilités dans la bouillie de violence qui est servie quotidiennement à tous à la télévision tous azimuts où l'inacceptable semble accepté comme le banal, voire la norme? ... et si cette violence qui brise toutes les valeurs de notre humanité était aussi au sein du milieu professionnel des ... enseignants ... où la notion de respect (apprécier les qualités d'autrui à priori) est bafouée jusqu'au ... harcèlement aussi... Comment? Mais il y aurait donc tout à revoir dans cette mauvaise copie??? ...combien des fois entendu des parents vociférer sur leurs enfants (petits bouts tout tendres de 2, 3, 5 ans,...ou plus...) qui s'agitent dans le supermarché <>, en PACA... Au secours, très chère Claude ALMOS!

  • akatsukimarufiest - 28/09/2016 - 00:19

    Le débat parle bcp de la prévention, ce qui est une bonne chose, mais qu'en est il des sanctions ?

  • ccilegln - 27/09/2016 - 21:57

    J'ai été très touchée par les différents témoignages notamment celui d'Océanne. Je tiens à lui envoyer tous mon soutien ainsi qu'à toutes les personnes qui subissent chaque jour le harcèlement. Très beau téléfilm, très émouvant avec un beau message à faire passer. COURAGE !!!

  • chantallallement - 27/09/2016 - 21:23

    Le mammouth est toujours là! C grave

  • chantallallement - 27/09/2016 - 21:22

    Les enfants ne peuvent pas seuls assumer ce problème. Le représentant de l éducation nationale n est pas convainquant

  • chantallallement - 27/09/2016 - 21:19

    Nous devons participer à la vie des collèges et des lycées simplement par notre présence d adultes sans nous imisser dans l éducation mais pour rassurer les plus faibles et changer les comportements des harceler qui observés n auront plus le champ libre.

  • chantallallement - 27/09/2016 - 21:13

    Parents et grands parents volontaires ne pourraient ils pas surveiller bénévolement les enfants ou adolescents pendant les récréations, surveiller les couloirs et les classes libres, les sorties de collèges ou lycées pour réduire les cas de harcèlement ou de racket. Créer une association qui gérerait les bénévoles, leur formation, et les relations avec les établissements scolaires et rectorat?

  • disqus_InlQHogOdL - 27/09/2016 - 21:09

    ma petite sœur qui est au collège subit des harcèlements comme cela, elle est actuellement en famille daccueil ( depuis 15 ans ( des la naissance) et sans moi depuis juin). mon pere est moi nous ne sommes pas censé savoir qu'elle subit sa car elle a osé en parler a la famille d'accueil. elle est actuellement hospitalisée (pour sa et a cause de son diabete). Jaimerais avoir votre avis afin de pouvoir l'aider a aller mieux et qu'elle s'en sorte réellement.

  • valklein - 27/09/2016 - 21:05

    une question : où est le soin de la personne ( pastoral care) qui est si présent dans le systeme le educatif anglo-saxon? Pourquoi l'éducation nationale ne valorise-t-elle que le résultat? sans tenir compte de l'être humain? Nous sommes sortis du Moyen Age!! Val

  • ivyzenpoi - 27/09/2016 - 21:04

    c'est pas une solution, mais , stopperzle calvaire et sortez-là de ce collège !! Autre collège, cours par correspondances... c'est tellement terrible à vivre le collège ds ces condition

  • sisibc - 27/09/2016 - 21:03

    Le protocole, très bien, mais la prévention? Vous connaissez le méthode KIVA finlandais? Il est très bien. C'est pour sensibiliser, pour prévenir, depuis l'école maternelle...c'est ça! KIVA

  • ivyzenpoi - 27/09/2016 - 21:02

    après des mois des harcelements, mes parents, demunis egalemment ni tres renseignés, m'ont incrite au CNED , même si cela etait bien + vivable, j'ai eu la chance de trouver un centre, où, ns etions qu'une vingtaine d'eleves collège/lycée encadrés par des profs bien + "psychologues" que ds le circuit "normal" ... J'aimerai et j'espere tellement que votre fille comprendra que ce statut de bouc emissaire n'est que temporaire, qu'elle en sortira + forte, et surtout qu'elle a maintes &maintes belles années à vivre ! ( et que les rousses sont les + belles ! )

  • disqus_ueBuP0ql2q - 27/09/2016 - 21:02

    Victime d'harcèlement au collège je me reconnais dans Marion

  • ivyzenpoi - 27/09/2016 - 20:51

    Victime de harcèlement au collège, attisé par l'incompétence de " l'éducation nationale" et autre pseudo psy ratés qu'on y trouve, j'ai été déscolarisée à 13 ans , j'ai eu mon Bac par le CNED, je n'ai jamais connu le lycée, je n'ai jamais reussi à m'intégrer à la Fac, et 15 ans apres ma vie est juste ...complètement ratée ! Difficile de croire en l'être humain apres ça .. après la déscolarisation suit , souvent, la désocialisation .. Merci l'Education Nationale, merci la connerie humaine et la négligence.

  • marinewucherfauste - 27/09/2016 - 20:47

    Quels sont les noms des invités de l'émission sur le harcèlement scolaire s'il vous plait ?

  • disqus_3DvrVEQVJl - 27/09/2016 - 20:46

    Ma fille a été victime de harcèlement scolaire pendant 4 ans (11 à 15 ans )à cause de ses cheveux roux. Elle s'est scarifiée violemment plusieurs fois mais s'est tu et nous n'avons rien su du harcèlement et du chantage sur les réseaux sociaux jusqu'au moment ou elle est tombé dans la dépression sévère et l'anorexie. Cela fait un an qu'elle est très malade, déscolarisée et hospitalisée depuis 6 mois, se laissant mourrir. Elle était entre la vie et la mort mi-juillet 2016... Démission et silence radio du côté du collège. La plainte patine au parquet. Le élèves fautifs et une éducatrice au courant (qui a gardé le silence) mènent des vies tranquilles et n'ont jamais été inquiétés ou conscientisés. L'hôpital lui utilise les médicaments... Nous sommes SEULS et démunis. C'est scandaleux.

  • disqus_VQFHyOsViL - 27/09/2016 - 20:43

    ma fille vis un harcement tres dur elle amenacer de se suicider elle n'a que 1é ans elle est au college des moquerie des brimade ect un calvaire mais la j'ai dit stop 2 ont reconnus les fais une autre non elle a menacer ma fille de represailles . je ne sais plus quoion se moque d'elle pour un oui pour un non

  • disqus_4DeZnaIjWy - 27/09/2016 - 20:43

    Maman de 3 enfants. Premier collégien de la fratrie depuis septembre.... Et les angoisses s'agrandissent. J'ai peur, très peur pour mon fils, pour mes enfants... Dans quel monde nous enfants évoluent ??? Que deviennent nos enfants ??? Demain témoins ? Victime? Agresseur ? Oui, j'ai peur.... Toute cette souffrance, ces vies gâchées, détruites, brisées.... L'émotion est trop forte...

  • raphalejaouadi - 27/09/2016 - 20:30

    J'ai vécu le harcèlement, depuis le CP jusqu'en 4ème. Même ma maîtresse de CM1 me brimait devant tout le monde, ce qui ajoutait de l'huile sur le feu. Heureusement que j'ai eu une certaine force de caractère sinon je ne m'en serais pas sortie... Je ne dis pas que cette pauvre gosse n'en avait pas, mais parfois il suffit d'une faille pour que tout bascule... Aujourd'hui je suis maman, et je ferai tout pour qu'elle ne subisse pas ça.

  • disqus_hM0f5alxhw - 09/04/2016 - 22:33

    Ou sont les adresses ?SVP

  • edithpiotrowski - 05/04/2016 - 21:47

    Très beau film, beau débat. Merci de faire ce genre d'émission.

  • katia_buda - 21/03/2016 - 21:27

    Pourtant j'ai travaillé en planning, et toutes les jeunes filles qui se retrouvaient face a une grossesse non désirée mais qui souhaitaient poursuivre cette grossesse, on leur a toujours donné les informations qui leur étaient nécessaire, et les liens vers les autres associations qui pouvaient aussi les renseigner. la seule chose : on a toujours fait attention a ne jamais les orienter vers des associations religieuses !

  • hajarboukili - 08/03/2016 - 23:38

    est ce que quelqu'un sait si l'émission va être rediffusée un autre jour ?

  • bertranddanielle - 08/03/2016 - 23:33

    enseignante en 1971 j'ai eu,alors que je venais d'accoucher de ma fille, une élève enceinte dans ma classe de première ou de terminale, je ne sais plus.Alors que la directrice voulait la renvoyer,nous ( ses profs) avons obtenu son maintien.Tout la,classe l'a soutenue, et les filles se sont mises au tricot pour la layette!Quelques années plus tard, c'est en classe de première S que j'ai eu une "maman adolescente" vivant avec son bébé dans un studio près du lycée...elle arrivait parfois bien fatiguée parce que le petit avait fait des siennes pendant la nuit.J'ai repensé à ces deux élèves , dont j'admirais le courage.Je ne le ai pas revues, mais je suis certaine qu'elles ont réussi leur vie...leurs enfants doivent avoir ...43 ans pour la première et au moins 25 ans pour la seconde.La loi est là, c'est bien, mais encore faut il être vigilants et veiller à ce qu'elle soit appliquée.

  • domnacus - 08/03/2016 - 23:08

    Débat très intéressant, dommage qu'on n'y parle pas des garçons car si certaines jeunes filles tombent enceintes suite à un viol d'autres n'ont pas su gérer leur sexualité et dans ce cas les garçons devraient être autant concernés que les filles. Maman de 2 garçons, j'ai commencé à offrir à mes fils tous les ans, dès leur 12 ans une boite de préservatifs avec un livre explicatif sur la sexualité adapté à cet âge pour amorcer le dialogue sur le sujet, mais aussi de montrer dans la bibliothèque où sont ranger les livres pour plus grand les aidant à répondre à leur question au fur et à mesure qu'ils se les poseront. Je voulais leur faire prendre conscience qu'assumer une sexualité n'est pas que l'affaire de la fille mais bien des 2 partenaires, qu'il est important d'écouter le désir de l'autre, de le respecter, que tellement mieux lorsque c'est partager. En commençant à 12 ans, j'étais quasiment sûr d'aborder le sujet avant leurs premières envies, partant du principe que si un jeune est attiré par une jeune fille, il y a presque aucune chance qu'il en parle à ses parents au moment opportun. De plus, même en tant qu'adulte, il n'est pas toujours facile d'assumer ses envies de rapport sexuel sous le regard des autres, alors quand on est ado, je pense qu'il n'est pas facile d'acheter soi-même ses propres préservatifs. Je n'aurais pas voulu que par peur du qu'en dira-t'on, ils se retrouvent à assumer des risques ou des obligations qu'ils n'auraient pas choisi ou qu'ils les conduisent à la mort. Finalement, mon fils ainé m'a avoué il n'y a pas si longtemps que son 1er rapport il l'avait eu à 18 ans. Le 2ème n'a que 13 ans et n'imagine même pas embrasser sur la bouche sa petite copine, se prendre par la main s'est bien suffisant, mais une chose est sûre c'est qu'il n'hésite absolument pas à me poser toutes les questions possible sur les filles ou sur son corps. N'ayez pas peur d'aborder le sujet avec vos enfants, il existe des livres très bien fait pour vous aider. Ce n'est pas pour autant qu'ils se précipiteront sur la 1ère fille ou garçon venu. Vous n'auriez pas imaginer ne pas leur apprendre à traverser une rue sans danger alors pourquoi agir différemment avec leur vie amoureuse.

Mardi 6 Décembre 22h30
Magazine Durée : 55min Tous publics / 16:9 / stereo

Nous suivre

Publicité