france3.fr

Toutes les régions

Débat

Meurtres... au féminin

Débat - Meurtres... au féminin

Résumé

Illustré par des documents d'actualité de l'époque, Carole Gaessler revient sur les circonstances de l'affaire Simone Weber avec certains des protagonistes. En compagnie de ses invités, elle ouvre ensuite le sujet en traitant, plus largement, des femmes à l'origine de meurtres ayant défrayé la chronique.

Autres

  • Carole Gaessler / Présentateur
  • disqus_hM0f5alxhw - 09/04/2016 - 22:33

    Ou sont les adresses ?SVP

  • edithpiotrowski - 05/04/2016 - 21:47

    Très beau film, beau débat. Merci de faire ce genre d'émission.

  • katia_buda - 21/03/2016 - 21:27

    Pourtant j'ai travaillé en planning, et toutes les jeunes filles qui se retrouvaient face a une grossesse non désirée mais qui souhaitaient poursuivre cette grossesse, on leur a toujours donné les informations qui leur étaient nécessaire, et les liens vers les autres associations qui pouvaient aussi les renseigner. la seule chose : on a toujours fait attention a ne jamais les orienter vers des associations religieuses !

  • hajarboukili - 08/03/2016 - 23:38

    est ce que quelqu'un sait si l'émission va être rediffusée un autre jour ?

  • bertranddanielle - 08/03/2016 - 23:33

    enseignante en 1971 j'ai eu,alors que je venais d'accoucher de ma fille, une élève enceinte dans ma classe de première ou de terminale, je ne sais plus.Alors que la directrice voulait la renvoyer,nous ( ses profs) avons obtenu son maintien.Tout la,classe l'a soutenue, et les filles se sont mises au tricot pour la layette!Quelques années plus tard, c'est en classe de première S que j'ai eu une "maman adolescente" vivant avec son bébé dans un studio près du lycée...elle arrivait parfois bien fatiguée parce que le petit avait fait des siennes pendant la nuit.J'ai repensé à ces deux élèves , dont j'admirais le courage.Je ne le ai pas revues, mais je suis certaine qu'elles ont réussi leur vie...leurs enfants doivent avoir ...43 ans pour la première et au moins 25 ans pour la seconde.La loi est là, c'est bien, mais encore faut il être vigilants et veiller à ce qu'elle soit appliquée.

  • domnacus - 08/03/2016 - 23:08

    Débat très intéressant, dommage qu'on n'y parle pas des garçons car si certaines jeunes filles tombent enceintes suite à un viol d'autres n'ont pas su gérer leur sexualité et dans ce cas les garçons devraient être autant concernés que les filles. Maman de 2 garçons, j'ai commencé à offrir à mes fils tous les ans, dès leur 12 ans une boite de préservatifs avec un livre explicatif sur la sexualité adapté à cet âge pour amorcer le dialogue sur le sujet, mais aussi de montrer dans la bibliothèque où sont ranger les livres pour plus grand les aidant à répondre à leur question au fur et à mesure qu'ils se les poseront. Je voulais leur faire prendre conscience qu'assumer une sexualité n'est pas que l'affaire de la fille mais bien des 2 partenaires, qu'il est important d'écouter le désir de l'autre, de le respecter, que tellement mieux lorsque c'est partager. En commençant à 12 ans, j'étais quasiment sûr d'aborder le sujet avant leurs premières envies, partant du principe que si un jeune est attiré par une jeune fille, il y a presque aucune chance qu'il en parle à ses parents au moment opportun. De plus, même en tant qu'adulte, il n'est pas toujours facile d'assumer ses envies de rapport sexuel sous le regard des autres, alors quand on est ado, je pense qu'il n'est pas facile d'acheter soi-même ses propres préservatifs. Je n'aurais pas voulu que par peur du qu'en dira-t'on, ils se retrouvent à assumer des risques ou des obligations qu'ils n'auraient pas choisi ou qu'ils les conduisent à la mort. Finalement, mon fils ainé m'a avoué il n'y a pas si longtemps que son 1er rapport il l'avait eu à 18 ans. Le 2ème n'a que 13 ans et n'imagine même pas embrasser sur la bouche sa petite copine, se prendre par la main s'est bien suffisant, mais une chose est sûre c'est qu'il n'hésite absolument pas à me poser toutes les questions possible sur les filles ou sur son corps. N'ayez pas peur d'aborder le sujet avec vos enfants, il existe des livres très bien fait pour vous aider. Ce n'est pas pour autant qu'ils se précipiteront sur la 1ère fille ou garçon venu. Vous n'auriez pas imaginer ne pas leur apprendre à traverser une rue sans danger alors pourquoi agir différemment avec leur vie amoureuse.

  • loufrancesca - 08/03/2016 - 22:22

    Bonsoir, pourquoi n'avez vous pas invité pour l'émission des .associations qui aident vraiment les femmes enceintes en détresse ? Le planning n'a jamais proposé autre chose que la contraception et l'avortement ! Qu'il aide les femmes enceintes est pur mensonge. Je suis allée au planning pour avoir de l'aide car enceinte suite à un viol ils m'ont dit que je pouvais pas garder l'enfant ! Pourtant c'est ce que je voulais !

  • moniqueletourneau - 08/03/2016 - 21:54

    J'ai été fille mère en 69 à 19 ans..Heureusement j'avais terminé mes études et je travaillais et surtout j'avais de super parents. Mais les "Mademoiselle" avec un grand sourire...j'ai connu. De plus au bureau d'étude ou je travaillais (j'étais de plus destinatrice industrielle, seule fille pour près de 100 mecs)..Il m'avait été interdit de profiter des repos pour les femmes enceintes, et ce n'est que grâce au syndicat que j'ai pu y avoir droit...Tout n'était que vexations, voir insultes..Mais mes parents m'ont largement aidé, je me suis même mariée à l'église, en robe blanche avec ma fille dans les bras de sa marraine. Les jeunes n'ont aucune idée de ce que nous avons vécu à cette époque.

  • disqus_MLN8pGMz7w - 25/11/2015 - 15:02

    Excellent et tellement vrai !!

  • ninepralyn - 24/11/2015 - 14:34

    Très intéressant Aymeric Caron, très juste dans ses interventions.

  • virginieduris - 24/11/2015 - 08:15

    Dommage que ce débat ai pris une tournure fâcheuse et ce dès la première seconde ! Les humains, quelle que soit leur conviction, sont-ils tous aussi bornés et si peu à l'écoute les uns des autres ? Triste

  • henrifischer - 23/11/2015 - 22:26

    Vu l'agitation l'excitation et l'agressivité de certains interlocuteurs, preuve est faite de la nature animale de l'homme

  • disqus_EkCpUcnnCv - 23/11/2015 - 22:18

    et puis pour satisfaire notre voracité, en toute impunité nous nous donnons le droit de disposer des bêtes comme on use du bois et donnons libre cours à notre cruauté. oui mais n'oublions pas, que tous ces mammifères sont des être sensibles, ce sont presque nos frères. Vache privée de son veau beugle et crie sa détresse, même les plus grands fauves font preuve de tendresse Pierre Torres

  • disqus_OQSUaawkM1 - 28/09/2015 - 21:11

    A quand l abolition des privileges ce documentaire nous montre qu en fait ns sommes toujours dans cette république bannière et que gouverner la france ne procure que des avantages pour tous nos gouvernants la revolution de 1789 n a permis que de leurs assurer leur position et les profits qu ils peuvent en tirer alors que certains concitoyens sont a la rue sans travail ils leurs manques juste la perruque et talc honte a tous ses gouvernants si loin de la réalité et du peuple

Mardi 3 Mai 22h30
Magazine Durée : 45min Tous publics / 16:9 / stereo

Nous suivre

Publicité